7 questions à se poser avant de lancer son auto-entreprise

7 questions à vous poser avant de démarrer votre auto-entreprise

Vous avez des idées professionnelles que vous aimeriez concrétiser ? Créer une auto-entreprise (également appelée micro-entreprise) vous permet justement de tester la validité de votre projet et de trouver des solutions pour pérenniser votre activité sans pression. La France compte d’ailleurs aujourd’hui plus de 2 millions d’auto-entrepreneur·se·s selon l’UAE (Union des auto-entrepreneurs).

Cependant, devenir entrepreneur·se ne se fait pas du jour au lendemain. Vous devez réfléchir à un certain nombre de points avant de vous lancer pour ne pas perdre de vue votre objectif et mettre en place les bonnes pratiques. Voici les 7 questions essentielles à vous poser avant de lancer votre micro-entreprise.

auto-entrepreneurs, libérez-vous du temps avec INFast, logiciel de facturation.

1- Quel est mon projet ?

Identifiez votre but, vos offres, votre public cible, vos moyens ainsi que les valeurs de votre entreprise. Établissez un business plan prévisionnel, comprenant votre trésorerie disponible, votre chiffre d’affaires, vos dépenses ainsi que les charges sociales à venir sur les 3 prochaines années.

Être auto-entrepreneur·se signifie que vous allez devoir mettre les mains dans le cambouis et toucher à tous les aspects de votre entreprise : conception, commercialisation, marketing, relation client, facturation, comptabilité, etc. Mettez en place un schéma d’organisation ou de journée type pour ne pas perdre pied et être certain·e de remplir vos tâches dans le temps imparti.

2- Comment vendre mes produits ou services ?

Identifiez les canaux par lesquels vous souhaitez vendre vos produits et prestations : vente directe, plateforme en ligne, prestataire, boutique physique, e-boutique, etc.
Renseignez-vous sur les prix pratiqués par la concurrence, lisez des études de marché, faites des sondages en ligne, interrogez votre clientèle potentielle ou existante pour connaître son degré de satisfaction et voir ce que vous pouvez améliorer.

3- Quelle est ma stratégie de communication ?

Posez-vous ces questions : où trouver mon public cible et comment ? Quelle stratégie de communication mettre en place ? Quelles sont les forces et les faiblesses de mon entreprise et comment l’améliorer ? 

A l’ère du tout numérique et du COVID-19, l’aspect humain et la transparence sont devenus des valeurs indispensables dans la relation client. Il est essentiel de construire des relations long terme avec vos prospects et vos clients. Les réseaux sociaux peuvent justement vous y aider.

Choisissez les réseaux sociaux sur lesquels communiquer en fonction de votre public cible et de votre activité :

  • Linkedin et Twitter si vous travaillez surtout en B2B (avec des professionnels), 
  • Facebook si votre public est constitué de particuliers de plus de 30 ans, 
  • Instagram si vous souhaitez surtout partager des photos de vos réalisations, 
  • TIKTOK et WhatsApp pour communiquer avec les moins de 25 ans.

Lorsque vous recevez des e-mails et demandes, traitez-les sans tarder ; non seulement, c’est ça de moins à faire, mais en plus vos clients et prospects seront ravis de votre réactivité. 

4- Comment bien gérer mon auto-entreprise ?

Créer une micro-entreprise est rapide et gratuit. Notez cependant que si l’inscription administrative et la comptabilité d’une micro-entreprise est simplifiée, cela reste une entreprise avec des responsabilités (assurance professionnelle, compte bancaire dédié au-dessus d’un CA de 10 000 € / an durant 2 années consécutives), des tâches administratives obligatoires (déclaration du chiffre d’affaires, cotisations sociales et cotisation foncière des entreprises, tenue d’un journal des ventes ou livre de recettes et d’un registre des achats, déclaration d’impôts,) et des frais réels.

Avant de créer votre micro-entreprise, prenez le temps de bien choisir votre régime fiscal en fonction du chiffre d’affaires que vous comptez engranger (lire l’article Quel régime de TVA choisir pour mon entreprise ?) et les dépenses prévues. 

En franchise de base à la TVA, vous n’êtes pas redevable de la TVA, mais vous ne pourrez pas la récupérer sur vos achats professionnels. De même que vous ne pourrez pas déduire vos dépenses dans votre déclaration de chiffre d’affaires mensuel ou trimestriel.

Si vous travaillez essentiellement en B2B ou que votre activité prévoit de nombreux achats professionnels, il vaut mieux opter pour le régime réel simplifié. Ainsi, vous pourrez récupérer la TVA sur les dépenses liées à votre activité lors de votre déclaration annuelle (lire l’article sur la TVA déductible)

5- Comment protéger mon entreprise ?

Un avantage du statut auto-entrepreneur, c’est que si vous travaillez à domicile, votre assurance responsabilité civile personnelle (comprise dans votre assurance habitation) est suffisante dans la plupart des cas.
Pourtant, la responsabilité civile professionnelle (ou RC Pro de son petit nom) peut s’avérer indispensable, voire obligatoire, notamment si vous travaillez dans les métiers de bouche, activités libérales, dans le secteur du tourisme ou si vous participez régulièrement à des évènements.

Si vous travaillez dans le bâtiment, en plus de la RC Pro obligatoire, vous devrez souscrire à une assurance décennale.

6- Comment m’organiser ?

Il existe de nombreux outils en ligne comme des agendas (Google Agenda) et des outils de gestion de projet (Trello). Si vous avez peur d’oublier un rendez-vous, programmez des alarmes.

Rangez tous vos documents au même endroit pour être certain·e de les retrouver facilement. Vous gagnerez du temps et de la place en dématérialisant votre base de données client et produit, vos factures et reçus, vos données financières, avis d’inscription à l’INSEE, feuilles d’imposition, déclarations de chiffre d’affaires, attestation d’assurance RC Pro et tout document lié à votre activité professionnelle. 

Les tâches administratives et en particulier la comptabilité et la facturation peuvent parfois être un vrai casse-tête. Utilisez un logiciel de facturation auto-entrepreneur pour faire des devis et factures professionnelles et conformes aux exigences réglementaires en un rien de temps et gérer vos données comptables pour simplifier votre déclaration. 

7- Comment sécuriser mes données?

Vous pouvez conserver vos documents sur votre ordinateur ou au format papier, mais il est vivement conseillé d’en faire une copie numérique que vous enregistrerez dans un espace de stockage en ligne comme OneDrive ou Google Drive, par exemple. Ainsi, si votre appareil est cassé ou que vous jetez vos documents papier par inadvertance, aucune donnée ne sera perdue.

Pensez également à protéger vos données et comptes en ligne en utilisant des mots de passe uniques et forts pour chaque application.

Si vous devez créer un site Internet, ne lésinez pas sur les moyens et prenez l’option back-up (sauvegarde) en plus de l’abonnement de base chez votre hébergeur. Ainsi, vous aurez toujours une sauvegarde de vos données en cas d’accident ou d’erreur de manipulation. 

D’ailleurs, chez INTIA, nous sécurisons toutes les données sur plusieurs sites de sauvegarde en France pour garantir à nos utilisateurs de toujours facturer en sécurité et dans le respect du RGPD. 

25€ par mois pour automatiser vos devis, factures et relances clients.

Tester dès maintenant (pas besoin de CB)